MÉLANGE DANS LA BOÎTE OU ANALOGIQUE - QUOI DE MIEUX ?

Dernièrement, nous avons remarqué de plus en plus que de nombreux studios de haute qualité sont ses Mixage "dans la boite", c'est-à-dire purement numérique, et ne passer au traitement avec du matériel analogique que pour le processus de mastering.

En raison du grand nombre de plugins de haute qualité et d'ordinateurs puissants, il est désormais possible d'utiliser des plugins de très haute qualité et sensibles productions mélanger. Mais qu'en est-il de "rappel total« - la restauration de tous les paramètres - et la qualité sonore ultime ressemble-t-elle vraiment ?

LE TRAITEMENT ANALOGIQUE DE MATÉRIEL AUDIO EST-IL CAPABLE DE « RAPPEL » ?

Malheureusement seulement dans une mesure limitée. Nous attendons d'avance appareils analogiques avant un obstacle et ce sont ceux-là Contrôleur de pot. Dans le cas idéal, on a une grille avec une grille clairement reconnaissable. Cela peut encore être représenté relativement bien avec les égaliseurs, mais au plus tard avec Compresseur ça commence déjà à devenir difficile là, ici même, à cause du premier seuil La rastérisation est difficile.

Certains fabricants d'appareils analogiques en ont désormais un Interface logicielle intégrés à leurs modèles. On parle ici de soi-disant Appareils hybrides. Grâce à cette intégration logicielle, il est possible d'enregistrer numériquement les paramètres et les préréglages à partir de l'ordinateur et de les transférer sur l'appareil analogique en un clic.

Une autre option est offerte par de nombreux fabricants de logiciels qui ont développé un programme qui répertorie presque tous les appareils analogiques courants ; avec les illustrations et commandes respectives. Ici, ils peuvent Paramètres manuellement Les profils sont transférés sur les images et sont donc disponibles assez rapidement.

Pourquoi relatif ? Parce que si nous devons faire un rappel, nous utilisons les images et les valeurs pour définir les paramètres transféré à nos appareils à la main devoir. Bien sûr, cela prend du temps et implique un certain travail supplémentaire, car vous avez d'abord besoin d'un autre programme pour charger les paramètres, puis les transférer manuellement sur votre équipement. Avec un ou deux compresseurs ou autre matériel, ce n'est certainement pas un problème, mais si la quantité de matériel utilisé augmente, l'effort de transfert des appareils analogiques vers le programme et vice-versa augmente en conséquence.

Ceux pour nous méthode la plus appropriée et la plus rapide est-ce encore photographie manuelle de l'équipement et transmission manuelle des paramètres du contrôleur, sur la base des photos. Nous enregistrons les photos dans notre dossier de projet, avec la légende respective indiquant de quel groupe d'instruments ou de quel instrument/voix il s'agit. L'avantage ici est que vous n'avez pas besoin d'acheter un logiciel externe et que vous devez donc également rechercher les bons paramètres pour l'étape de travail dans le projet individuel.

Ce que nous constatons ici, cependant, c'est qu'avec toutes ces possibilités, il n'y a que Il est partiellement possible de reproduire un mix à 100%. Un point clair pour le mixage dans la boite.

Il s'agit de se demander encore et encore s'il s'agit vraiment de reproduire un mix à 100% ou d'harmoniser la tonalité au sein d'un titre. Chacun devrait répondre à cette question par lui-même. Mais quel est le problème avec le son maintenant?

ANALOGIQUE OU NUMÉRIQUE - QUEL TRAITEMENT SONNE LE MIEUX ?

Lorsque nous avons abordé le sujet, la première considération que nous avons eue était le prix du jeu. Un compresseur numérique en plug-in à 99 €, ou un compresseur analogique à 6000 € ? Il devrait y avoir une justification pour que les deux fassent la même chose, ou ne pensez-vous pas ?

À ce stade, nous ne souhaitons pas effectuer de tests détaillés, mais vous encourageons plutôt à comparer vous-même un plugin avec un appareil analogique. Si vous souhaitez aborder la modélisation d'appareils analogiques sous forme de plugin, nous vous recommandons notre contribution à Analogique vs numérique.

Pour nous personnellement, nous avons constaté qu'il y a toujours eu des différences et, en fin de compte, celles Le logiciel était derrière la variante matérielle dans tous les cas. Parfois, il faut bien l'admettre, il s'agissait vraiment de petites choses qui étaient différentes, comme un gamme kick/bass clairement nette ou des hauteurs de résolution plus élevées. Dans tous les cas on pourrait mais trouvez que le matériel traité analogiquement est beaucoup plus adhérent. Alors que les variantes logicielles sont toujours un peu sonné plastique et plat et ce avec les mêmes paramètres.

Voyez par vous-même et décidez par vous-même. Avec plusieurs instances de différents plugins numériques, vous vous rapprochez tellement de l'appareil analogique qu'il est difficile, voire impossible, d'entendre la différence ici. Cependant, vous avez besoin de beaucoup plus d'instances de plugins différents que d'appareils analogiques pour le même résultat. Du moins si vous avez opté pour un modèle spécial basé sur une qualité sonore. C'est notre expérience.

Mais qu'en est-il du gain de temps maintenant ?

LE TRAITEMENT AUDIO NUMÉRIQUE GAGNE-T-IL VRAIMENT PLUS DE TEMPS QU'AVEC DES APPAREILS ANALOGIQUES ?

Meurt dépend toujours de la façon dont vous travaillez et du flux de travail. Bien sûr, l'effort est plus important si vous souhaitez modifier quelque chose dans l'arrangement du mix déjà complètement terminé. Si vous divisez le mixage en processus et coupes très clairs, vous pouvez apporter très rapidement de petites modifications au son. Si vous ne travaillez que sur par exemple niveau groupe avec des appareils analogiques, de sorte que vous pouvez Bénéficiez du son analogique ainsi que d'éditer le groupe concerné relativement facilement et rapidement en cas de changements sans avoir à toucher à nouveau tout le titre.

Ce qui est pour nous un gain de temps non négligeable dans notre façon de travailler – la première raison est saine. En comparant un mix numérique avec du matos analogique, on part pour le premier très bon brouillon les plugins ont un net avantage en terme de temps.

Ça sonne bien plus vite.

NOTRE CONCLUSION SUR "MIXING IN THE BOX"

Tant en numérique qu'en analogique, vous obtenez un très, très bon son, à condition d'avoir les compétences nécessaires pour utiliser correctement l'équipement et comprendre la musique. A notre goût, nous préférons toujours le traitement analogique au numérique. Mais le traitement numérique est également utilisé dans notre travail quotidien. Par exemple, nous nettoyons les pistes numériquement avant de passer au traitement analogique.

A notre avis, la prise en main d'un titre est bien plus facile et plus rapide à assurer avec des appareils analogiques qu'avec des plugins logiciels. Le mix in the box est et restera une bonne alternative au hardware analogique.

VOUS VOULEZ SON ANALOGIQUE ?

Avec le mixage analogique de Peak Studios, nous portons votre son au niveau supérieur !